Baie-Saint-Paul - 2005

Auteur: Rolande Fortin (0305)
Photos: gracieuseté de Pascale Fortin (0336)
Source: Fortinfo, # 8 – décembre 2005, pages 24-28
Dernière mise à jour: novembre 2005
Courriel: info@afafortin.com

– L’accueil de l’auberge St-Jean –

L’accueil prévu pour10h00 débute dès 9h30. Déjà, les gens attendent dans le grand stationnement de l’Auberge St-Jean. Les membres du comité d’accueil remettent aux personnes inscrites la pochette contenant des informations sur la ville de Baie-Saint-Paul et sur la région de Charlevoix.

L’exposition de photos magnifiquement bien présentée est très populaire. Les tableaux de familles piquent la curiosité des gens et même des employés de l’hôtel. Ce travail de moine est très apprécié. Par ailleurs, les exposants et les vendeurs de volumes sont enchantés de l’intérêt témoigné par les membres de l’Association. Les salutations de la France reçues en mai 2005 attirent l’attention des participants.

Comme le dîner est libre, cela donne l’occasion aux gens de développer leur système D. Cent cinquante (150) personnes qui se présentent tout d’un coup dans une ville accueillante mais qui fonctionne sur réservation ou sur un roulant normal obligent les restaurateurs à se tourner de bord et vite. Les Autobus Larouche, réservés pour le circuit historique, arrivent 1/2h avant le départ annoncé. Les chauffeurs sont à leur affaire et donnent le service demandé. Dans chaque autobus prennent place un guide et un membre du Conseil d’Administration. Un des autobus a en plus, un interprète pour les anglophones, Guillaume Desgagné-Lebeuf (588). Il semble avoir été apprécié. Sa grand-mère en a eu des échos. Au retour de la randonnée, il pleut et les gens font contre mauvaise fortune, bon cœur.

La visite historique est appréciée et les guides Jean Fortin (594), maire de Baie-St-Paul, Pierre Fortin (593), Jean-Claude Turcotte et Majorique Fortin (534) démontrent qu’ils connaissent admirablement bien leur région et vous avez plus d’informations que le client en demande.

Soeur Marielle Lavoie, lors de la visite chez les Petites franciscaines de Marie, raconte avec précision les débuts de sa communauté et conduit les visiteurs vers la magnifique chapelle datant de cent ans.

La visite de l’économusée de la gomme de sapin avec Jean-Jacques Fortin (538) fait découvrir l’historique et la commercialisation de ce produit utilisé par nos ancêtres.

La visite du moulin à farine de La Rémy avec Jean-Claude Bernier, directeur général de Héritage Charlevoix, est un moment clé du circuit touristique.
Les gens y découvrent un « monument » qui vient de renaître de ces cendres. Le moulin est maintenant fonctionnel et le grand public devrait pouvoir le visiter en 2006.

La visite du vieux cimetière de St-Urbain où reposent beaucoup de Fortin suscite l’intérêt. Eudore Fortin (529), personnage légendaire de la région accueille les visiteurs. Pour signifier la présence des Fortin inhumés dans le cimetière, il a pris soin d’identifier les gens de sa famille qui y reposent. Je viens d’apprendre qu’un membre de l’Association a trouvé son grand-père qu’elle cherchait depuis belle lurette.

 

De gauche à droite : Mme Fortin (épouse du maire), Achille Fortin (082) président, Anita Fortin (143) maître de cérémonie, et Jean Fortin (594) maire de Baie-Saint-Paul.

 

En attendant monsieur le Maire et son épouse pour le cocktail offert par la ville de Baie-St-Paul, l’hôtelier Alain suggère d’offrir des crudités, question de faire patienter les gens. Les remerciements d’usage sont présentés par le président, Achille Fortin, et, par la suite, le banquet de 173 repas est servi.

Dévoilement des armoiries
Puis, un diplôme de membre à vie est remis à Marcel Fortin (237).

Après le plat principal, le président actuel ainsi que Jean-Pierre Fortin (008), président fondateur, sont invités par Anita, maître de cérémonie, à dévoiler les armoiries. Comme la Hérault d’armes Miramichi, madame Karine Constantineau est absente, Zachée Fortin (053) est invité à faire la lecture du texte proclamant la concession officielle des armoiries.

Le dessert présenté par notre pâtissier professionnel nous rappelle la bûche du labeur de nos ancêtres. Après le repas, la vente des épinglettes des armoiries est un véritable succès.

À 21h30, pour le récital de harpe donné par Lucie (Fortin) Gascon (587), les gens sont rappelés dans la salle du banquet. Cette musique classique nous réconcilie avec la douceur toujours de mise dans les grandes occasions. Le frère Philippe Fortin (347), 85 ans, vit son baptême de la harpe. Il avoue pouvoir mourir maintenant. D’autres reconnaissent la harpiste qui leur a fait connaître l’instrument lors d’ateliers tenus dans des écoles allant du primaire à l’Université. Merci Lucie pour la prestation remarquable malgré la chaleur humide qui amplifiait la difficulté du jeu.

La journée du dimanche, 10 juillet, débute par un clin d’œil des comités de pastorale et de liturgie de la paroisse.
En effet, les lettres formant l’inscription :
Bienvenue aux Fortin d’Amérique traversent le chœur de l’église de Petite-Rivière-Saint-François. Il faut souligner que cette église fut bâtie sur la terre donnée par Jacques Fortin, fils de Julien Fortin, à la condition qu’il soit inhumé dans l’église

La messe en est une d’action de grâces et de partage. L’abbé Mario Dufour (592) dont la grand-mère est une Fortin de Baie-Saint-Paul agit comme célébrant assisté du Père Bouchard et de l’abbé Azarias Fortin (470). La messe est célébrée aux intentions des Fortin d’Amérique. La chorale de la paroisse dirigée par monsieur Marcel Simard démontre ses belles capacités vocales. Bravo! Merci aussi à l’organiste, madame Lise Bouchard.

Au cours de la célébration, le quarantième anniversaire de mariage d’un nouveau membre et de son épouse venus de Floride, est souligné par l’abbé Dufour. Tout à côté, il y a un couple de St-Lambert qui a fêté la semaine précédente son 45e anniversaire. « Tous de la graine de Fortin » dit le célébrant, Mario Dufour.

Un fait marquant survient lors de la profession de foi. Le célébrant s’adresse à la foule et demande : «Croyez-vous en vous-même? » Une réponse timide suit. Après un «Comment pouvez-vous croire en les autres si vous ne croyez pas en vous-même? » La réponse se fait beaucoup plus percutante. À ce moment, dans l’église, la communion des Saints monte d’un cran en ce beau jour de fête.

L’Assemblée générale de l’Association se tient après la messe dans l’église que monsieur le curé Jean-Guy Paradis a si aimablement mise à notre disposition. Les personnes présentes apprécient son déroulement.

Après l’élection, les membres du nouveau Conseil d’Administration sont présentés aux participants et participantes à l’assemblée générale.

De gauche à droite
Première rangée : Violette Fortin (051), administratrice, André Fortin (043), vice-président, Achille Fortin (082), président, René Fortin (022), trésorier, Angélo Ste-Croix (504), administrateur.
Deuxième rangée : Hélène Fortin (021), administratrice, Charles Fortin (459), nouveau administrateur, Rolande Fortin (305), administratrice, Carrier Fortin (472) secrétaire.
Troisième rangée : Huguette Fortin (128), nouvelle administratrice, Majorique Fortin (534), nouveau administrateur, Jean-Pierre Fortin (008), administrateur. Une absente : Anita Fortin (143), administratrice.

De retour à l’Auberge Saint-Jean, l’action reprend et les 165 participants peuvent se régaler des mets de nos chefs cuisiniers et du sourire des serveurs et des serveuses. Au cours du brunch, une douzaine de prix de participation sont offerts après un tirage au sort qui électrise toujours un peu l’atmosphère.

Merci à Monsieur Alain et à Monsieur Pierre Bouchard, aux serveurs et aux serveuses qui nous ont offert un service hors pair et des sourires communicatifs. Merci à tous ceux et à toutes celles qui de près ou de loin ont contribué à la réussite de ce rassemblement. Je pense aux membres du comité, à tous les membres du Conseil, aux conjoints et conjointes de ces membres, à nos hôtes de Baie-Saint-Paul, de Petite-Rivière-Saint-François, de Saint-Urbain. Merci aux guides, soit dans l’autobus ou lors de la visite historique, à l’interprète Guillaume, sans oublier toutes les personnes présentes.