Laval - 2009

Auteur: Pierre Fortin (0466)
Photos: gracieuseté de Rolande Fortin (0305), Michel Fortin (0148), Pierre Fortin (0466)
Source: Fortinfo, # 16 – novembre 2009, pages 20-24
Dernière mise à jour: novembre 2009
Courriel: info@afafortin.com

Comme la majorité des vendredis soir de nos rassemblements antérieurs, celui de Laval était majoritairement destiné aux membres éloignés qui avaient opté de coucher à l’Hôtel Sheraton-Laval afin d’être sur place dès les premières heures d’un samedi bien garni d’activités.

L’accueil se tenait donc dans la salle d’exposition où se trouvaient les aires destinées à la base de données généalogiques informatisée et à la vente de produits dérivés, ainsi que les collections de photos de familles de membres et les tableaux représentant le premier centenaire de la postérité de Julien dit Bellefontaine.

Mais pour la première fois, les concepteurs de ces tableaux, Jean-Pierre (membre #008) et Gisèle (membre #012), avaient ajouté un tableau sur la progéniture de François dit Hermel.

Ce dernier était à l’honneur à Laval, du fait que plusieurs de ses descendants s’y sont établis, surtout dans les environs de la paroisse Ste-Rose et de Rivière-des-Prairies (sur une petite île au Sud de Laval nommée Montréal…) Cette trouvaille de leur part nous a fait connaître un nombre révélateur de nouveaux intéressés de tout âge.

De nouvelles œuvres furent aussi exposées à Laval, soient une lithographie de Marc-Aurèle Fortin, qui nous fut prêtée par le Musée des Enfants de Laval grâce au concours du conseiller Jean-Jacques Lapierre de Ville de Laval, ainsi que la généalogie de Roland (membre #499) présentée de façon exceptionnelle en format « scrapbook » par sa sœur et l’œuvre en bois des armoiries de l’AFA sculptée par Robert (membre #326).

Dès l’ouverture samedi avant-midi, nous avons le plaisir d’accueillir Lise (membre #514), artiste peintre de Laval, qui s’était offerte pour peindre sur place une toile représentant Marc-Aurèle Fortin en train de peindre son œuvre intitulée « L’orme de Pont-Viau » – toile qui fut tirée au sort durant le souper fraternel de samedi soir et méritée par la conjointe de René (membre #022).

D’autre part, Gaëtan (membre #707) s’est présenté avec son propre tableau de généalogie contenant des photos de ses arrière-grands-parents. Elles étaient de qualité si exceptionnelle que Jean-Pierre les a numérisées pour les inclure dans sa base de données de photos anciennes.

En après-midi, deux excursions étaient planifiées, soient une visite guidée des œuvres de Marc-Aurèle Fortin au Musée des Beaux-Arts de Montréal et une croisière sur la rivière des Mille-Îles. Mais la météo étant exécrable ce jour-là, certains qui avaient choisi ce dernier circuit optèrent pour le musée à la dernière minute. Puis, à 15 minutes du départ pour la croisière, un appel du capitaine du bateau ; impossible de risquer la croisière face à l’orage qui menace.

Mais le hasard fit bien les choses. En effet, le chauffeur d’autobus qui devait conduire à la marina ceux qui avaient choisi la croisière a suggéré d’utiliser ses services pour faire un tour de ville. Mieux encore, le conseiller Jean-Jacques Lapierre – celui-là même qui nous a tant aidés durant les 6 mois précédant le rassemblement et qui fut présent et disponible durant les 3 jours de notre manifestation fraternelle – s’est offert comme guide pour ce circuit. Imaginez : le conseiller responsable de la culture de Laval comme guide personnel ! Tous les participants furent épatés par cette opportunité imprévue qui leur a permis de visiter et surtout de mieux connaître Laval comme peu d’autres visiteurs.

Au retour de ces sorties, les membres et leurs familles se sont présentés dans le lobby des banquets de l’hôtel pour le cocktail servi à 18h, leur offrant ainsi l’occasion d’échanger sur leurs impressions jusque-là.

Puis ce fut l’entrée au salon Duvernay pour le souper fraternel qui fut précédé des proverbiales salutations du maître de cérémonie et de la présentation du président sortant, André (membre #043) qui accueillit les conseillers de Ville de Laval, Madame Grisé – une Fortin, côté maternel – et Monsieur Lapierre, représentant Monsieur Vaillancourt, le Maire de Laval. André a aussi perpétué d’autres traditions en présentant aux conseillers les armoiries de l’association, suivi de la mention de l’obtention du certificat d’attestation du nouveau membre à vie descendant de François dit Hermel, Alain (membre #625), malheureusement retenu à Montcerf-Lytton, et la présentation des épinglettes souvenir aux membres présents demeurés fidèles à l’Association durant ces cinq dernières années.

Le souper ainsi que les échanges entre cousins-cousines et autres charmants convives furent des plus mémorables. À la fin du repas, plusieurs prix furent tirés au sort, dont le plus important : la toile de Lise Fortin, peinte sur place durant la journée.

Puis vint le clou de la soirée : le tour de chant d’Étienne Cousineau, réputé sopraniste de Laval. Ah, ce qu’il nous a épatés, cet artiste à la voix exceptionnelle ! À la fin de son spectacle, Monsieur Cousineau fut applaudi à tout rompre, puis félicité individuellement par tous les membres qui ont pu se frayer un chemin à l’avant-scène.

Le lendemain, la messe dominicale du rassemblement fut célébrée à l’église historique de St-Vincent-de-Paul. L’abbé François Sarrazin, curé de la paroisse, présenta l’Association des Fortin d’Amérique avec convivialité aux fidèles présents.

Puis vint la concélébration avec le Père Raymond-Marie (membre #018), de retour d’Afrique du Sud. Rolande (membre #305) et son conjoint furent les servants de messe, et Charles (membre #459), et Lucie Bourgeault (membre #080) en furent les lecteurs. Je tiens à souligner combien la pastorale de St-Vincent-de-Paul, sous la direction de Madame Ghislaine Picard, nous a bien secondés afin de nous assurer un service religieux inoubliable, en particulier la qualité des chants offerts par Madame Mireille Delisle.

Après la célébration et la photo traditionnelle sur le perron de l’église – comprenant Roland, âgé de 97 ans – nous sommes tous revenus à l’Hôtel Sheraton-Laval pour un Brunch digne de fin gourmets, après quoi l’assemblée générale des membres fut tenue en bonne et due forme. À la fin de cette réunion, nous avons appris d’André, le président sortant, qu’il ne se représenterait pas à nouveau. Son message émotionnel d’adieu fut applaudi longuement. André fut élu par acclamation président d’élection.

D’autre part, cette assemblée aura connu des « premières », du fait qu’on a eu droit à des élections de nouveaux membres du conseil d’administration, les candidats dépassant le nombre de places libérées, ainsi que de première femme à la présidence, soit Rolande, élue par scrutin secret par les membres du nouveau C.A. Charles, Carrier (membre #472) et René furent réélus par acclamation aux postes respectifs de vice-président, secrétaire et trésorier. Le nouveau conseil fut alors présenté aux membres et sur cette note le rassemblement de 2009 fut déclaré clos.

Première rangée, de g. à d : Gisèle Vézina, Charles Fortin vice-président, Rolande Fortin présidente, René Fortin trésorier et Hélène Fortin. Deuxième rangée, de g. à d : Pierre Fortin, Carrier Fortin secrétaire, Jean-Pierre Fortin, Jean-Philippe Fortin, Achille Fortin, Lionel Fortin, Pierre-Alexis Fortin et Michel Fortin.

Je tiens à remercier ma famille élargie, venue de toutes les régions du Québec, de l’Ontario, du New Hampshire. Bien que nous n’étions pas autant qu’originalement estimé à cause de la récession en cours, votre présence et votre sens d’appartenance a fait toute la différence… Merci aussi à mes collègues représentants régionaux ; quel plaisir d’avoir rencontré pour la première fois ceux d’Abitibi… Merci aux « sages » de l’AFA, André, Achille et Jean-Pierre, qui ont su me guider lorsque je ne voyais plus la forêt d’être si près des arbres… Merci aussi à mon équipe de soutien : Robert (membre #326), mon bras droit, Raymond (membre #655), Jean-Philippe (membre #638), Marc (membre #766), Serge (membre #341) et Roland (membre #499) ; je vous ai remerciés souvent depuis un an, mais j’insiste à le répéter une dernière fois avec ardeur… Merci à nos photographes officiels qui n’apparaissent pas sur les photos parce que toujours derrière la caméra… Et merci, Jean-Jacques Lapierre, pour tout !

Et surtout un gros merci à mon épouse Monique, souvent seule pendant tant de journées et de soirées depuis plus d’un an, alors que je m’appliquais tant bien que mal à faire progresser ce projet presque sacré que fut pour moi le rassemblement 2009 de Laval.

Me voici donc à l’étape ultime où je dois refiler le témoin à mes « successeurs ». Au plaisir de vous rencontrer tous l’an prochain aux retrouvailles de Rimouski, ainsi que dans deux ans, au rassemblement de Sherbrooke !