Mon père, Edward Victor Fortin

par Barbara Fortin-Miller (0597)

   Mon père descendait d’une famille d’entrepreneurs dans le domaine des produits de construction. Mon arrière-grand-père fabriquait des briques et mon grand-père, Octave Fortin ainsi que son frère se sont éventuellement investis dans l’entreprise. Ils œuvraient à transporter leurs produits par goélettes de la briqueterie située à McNears Point (état de Californie), traversant la baie de San Francisco jusqu’à Oakland (état de Californie).

   Mon père avait cet entrepreneuriat dans le sang. On pourrait dire que ça faisait partie de son ADN. Donc, à la fin de la seconde guerre mondiale, terminant son service militaire dans le huitième escadron en Arctique, il se lança en affaires en fabriquant des cadres de fenêtres et portes en aluminium dans une vielle grange. Il fit accroitre son entreprise jusqu’à ce qu’elle devienne la « Western Metal Sash Company », depuis son usine à Hayward (état de Californie) afin de mieux servir sa clientèle établie sur la côte Ouest des États-Unis.

   Évidemment, étant totalement dédié à la croissance de son entreprise sous-entendait moins de temps précieux passé en famille. Toutefois, à notre demande, il n’hésitait pas à se libérer, surtout lorsqu’il s’agissait d’un événement hors de l’ordinaire. Je me souviens qu’en 1957, lui et maman sont venus jusqu’au centre des États-Unis afin d’assister à ma graduation au Collège Stephens (Columbia, état du Missouri). Puis, à notre retour, il en a fait un véritable voyage de vacances. Comment la femme que je suis devenue pourrait oublier un tel événement dans sa vie ?

Jour de graduation

Briquerie et goelettes

Entreprise en démarrage